Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Reseaux FLE Education Langues

J.M.G. Le Clézio - Vidéo et Audio

11 Octobre 2008 Publié dans #Nouvelles




Ressources audiovisuelles  (émissions radio, podcast, vidéos)

sur 
   
Le Clézio Audio / Vidéo


J.M.G. Le Clezio Nobel de littérature


LITTÉRATURE AUDIO VIDÉO





Le Clezio portrait
Cargado por arc

Partager cet article

Commenter cet article

Mont 24/10/2008 14:21

Livres 26e Colloque des écrivains http://www.radio-canada.ca/arts-spectacles/livres/2008/10/17/001-le-clezio-conference.asp
Le Clézio à Montréal
Mise à jour le vendredi 17 octobre 2008 à 18 h 49


Partager
23 Commenter cette nouvelle

Imprimer






Courriel
Facebook
Del.icio.us
Reddit


Google
Bookmarks






Le partage de signetsLe partage de signets permet d’archiver, d’organiser et, bien sûr de partager des signets (ou favoris) de pages Web. Il suffit de sauvegarder les liens des pages Web que l'on veut retrouver facilement ou partager. Cliquez sur un de ces liens pour ajouter notre article à votre liste. L’accès aux sites proposés est gratuit, mais vous devez être inscrit.


Un texte de

Lili Marin


Invité depuis longtemps par l'Académie des lettres du Québec à participer à son colloque annuel, l'écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio a honoré son engagement, malgré la pluie de sollicitations qui s'abat sur lui depuis qu'une autre académie, suédoise, lui a remis le prix le plus prestigieux qui existe en littérature.
Le lauréat du Nobel a donc prononcé la conférence inaugurale de l'événement qui réunit à Montréal une quinzaine d'écrivains et de spécialistes autour du thème « Les littératures de langue française à l'heure de la mondialisation », qui fait écho au 12e sommet de la francophonie qui se tient à Québec.







Photo: AFP/Jessica Gow
JMG Le Clézio




L'auditorium de la Grande Bibliothèque était plein à craquer, plusieurs admirateurs de l'auteur de La fièvre et de Désert s'étant déplacés pour l'entendre vendredi matin. Il a commencé par rappeler qu'il vient assez souvent au Canada, où la protagoniste de son dernier roman, Ritournelle de la faim, rêve d'ailleurs de se réfugier.
Le Clézio a puisé dans ses souvenirs personnels, lui dont la famille a des racines à l'île Maurice, pour aborder l'épineuse question du français hors de l'Hexagone. Ces souvenirs étaient liés à la guerre et à la colonisation. Cela explique la grande diffusion de la langue de Molière dans le monde, a-t-il rappelé, ce n'est ni sa supériorité, logique, esthétique ou musicale, mais la force d'un empire qui s'est imposé par la force.
En revanche, si elle subsiste aujourd'hui dans des pays où elle a longtemps été synonyme d'oppression, c'est parce qu'elle véhicule une culture à laquelle les populations demeurent attachées. Il a cité l'exemple de Maurice, qui a maintenu l'usage de la langue française sans subvention.
Connaisseur de la littérature québécoise
Nelligan, Miron, Ducharme, Le Clézio a nommé plusieurs auteurs de la Belle Province au cours de son exposé. Il a même parlé de la littérature autochtone, notamment de l'Innue Rita Mestokosho, de Mingan. « Lorsque je donnais un cours de poésie à Séoul, j'ai pu montrer ses poèmes à mes étudiants grâce à son site Internet. C'est bien la mondialisation! »
Pour contourner le problème du trop petit nombre de locuteurs des différentes langues amérindiennes, il suggère de faire des éditions bilingues, car le français est aussi une belle langue pour la traduction.
Relation asymétrique
Alors que le Québec et les pays africains sont, d'après Le Clézio, les plus grands défenseurs du fait français, « leur foi et leur enthousiasme ne sont pas toujours payés de retour par Paris ». Une situation qu'il regrette, souhaitant une responsabilité mutuelle, « pour que les hommes puissent voyager autant que les idées ».


L'amour de la langue doit être aussi celui de ceux qui la parlent.

— Jean-Marie Gustave Le Clézio

Pour lui, il n'y a pas de hiérarchie entre le français des écrivains africains et celui des écrivains parisiens: « Pas un n'est meilleur que l'autre. » Le Clézio insiste par ailleurs pour dire que le premier rôle de la langue n'est pas la communication, mais l'invention.
Littérature-monde en français
À la suite de la conférence de JMG Le Clézio, une table ronde sur le manifeste qui avait annoncé, l'an dernier, la mort de la francophonie réunissait la Libanaise Vénus Khoury-Ghata, Dany Laferrière et Lise Bissonnette.
Cette dernière, qui dirige aujourd'hui Bibliothèque et Archives nationales du Québec, après avoir été à la tête du quotidien Le Devoir pendant des années, a souligné que le peu de succès remporté par les littératures d'« outre-France » ne s'expliquait pas uniquement par les « mauvaises habitudes des capitalistes » qui contrôlent la diffusion du livre.


Les écritures du Québec et de la France sont ludiques, urbaines et narcissiques. Elles sont rarement sur la même planète que les littératures de l'exil.

— Lise Bissonnette

Le fossé serait peut-être trop grand pour que les lecteurs d'ici le franchissent. Quant aux lecteurs des pays du sud, ils n'ont souvent tout simplement pas accès à la littérature, le prix d'un livre équivalant à un mois de salaire.
 
articles
Le roman du Nobel
Critique de Danielle Laurin
Francophonie: Pour une ouverture sur le monde
15 mars 2007

audio-vidéo
Le reportage de Richard Massicotte sur la conférence de Jean-Marie Le Clézio.

Empr 24/10/2008 14:18




 






















 




Empreintes JMG Le Clézio entre les mondeshttp://www.linternaute.com/television/programme-tv/programme/2126256/empreintes/ 






 20:35 








 


 

 






 






Lettres Date de diffusion : vendredi 10 octobreHoraire : 20:35 - Durée : 55 min


Réalisateur : François Caillat

 

Histoire : Un portrait de l'écrivain et prix Nobel de littérature 2008 Jean-Marie Le Clézio tourné en Corée du Sud, au Mexique et en Bretagne, pour mieux cerner son univers.


Résumé : Jean-Marie Gustave Le Clézio passe sa vie à sillonner le monde. Ses livres sont comme des traces qu'il laisse de lui-même, de la littérature et de la planète. Composé de voyages, d'entretiens et d'évocations, ce film, tourné en Corée du Sud, au Mexique et en Bretagne, entremêle paysages, villes, nature et mots - ceux d'un grand écrivain qui, parcourant le monde depuis un demi-siècle, «voyage en littérature», dénonçant une planète blessée, des peuples déshumanisés et bientôt disparus. Cette oeuvre, marquée par la rupture et l'aventure poétique, a valu à Le Clézio le prix Nobel de littérature






















Adan 24/10/2008 14:14

Le Clezio dans le Reseau EducatifJ.M.G. Le Clezio Nobel de littératurehttp://flecampus.ning.com/profiles/blog/show?id=2058927%3ABlogPost%3A7924in Campus Fle Educationhttp://flecampus.ning.com/Voir commentairesLe Clézio critique de l’Occident matérialisteJe ne suis pas quelqu’un d’apaisé. Comme disait le biologiste Jean Rostand, « la vérité a nécessairement un goût de vengeance. » Enfant, j’ai vécu les dernières répliques du séisme qu’avait été la Seconde guerre mondiale. Je me souviens de propos racistes ou antisémites, entendus dans ma famille proche et éloignée: la guerre avait eu lieu, et ils n’avaient rien appris. Quand on est enfant, on ne comprend pas ce que cela signifie, mais instinctivement, on est choqué.(...)Malheureusement, les hommes ne pensent pas comme des montagnes. C’est trop facile de dire à d’autres pays qui se débattent dans une situation de totale pauvreté: « Gardez vos loups, vos ours, nous irons prendre des photos chez vous... »Le Clézio critique de l’Occident matérialisteJe ne suis pas quelqu’un d’apaisé. Comme disait le biologiste Jean Rostand, « la vérité a nécessairement un goût de vengeance. » Enfant, j’ai vécu les dernières répliques du séisme qu’avait été la Seconde guerre mondiale. Je me souviens de propos racistes ou antisémites, entendus dans ma famille proche et éloignée: la guerre avait eu lieu, et ils n’avaient rien appris. Quand on est enfant, on ne comprend pas ce que cela signifie, mais instinctivement, on est choqué.(...)Malheureusement, les hommes ne pensent pas comme des montagnes. C’est trop facile de dire à d’autres pays qui se débattent dans une situation de totale pauvreté: « Gardez vos loups, vos ours, nous irons prendre des photos chez vous... » Le Clézio critique de l’Occident matérialisteJe ne suis pas quelqu’un d’apaisé. Comme disait le biologiste Jean Rostand, « la vérité a nécessairement un goût de vengeance. » Enfant, j’ai vécu les dernières répliques du séisme qu’avait été la Seconde guerre mondiale. Je me souviens de propos racistes ou antisémites, entendus dans ma famille proche et éloignée: la guerre avait eu lieu, et ils n’avaient rien appris. Quand on est enfant, on ne comprend pas ce que cela signifie, mais instinctivement, on est choqué.(...)Malheureusement, les hommes ne pensent pas comme des montagnes. C’est trop facile de dire à d’autres pays qui se débattent dans une situation de totale pauvreté: « Gardez vos loups, vos ours, nous irons prendre des photos chez vous... »

evene 14/10/2008 14:14

Bernard Pivot - J.M.G. Le Clézio, prix Nobel de littérature 2008 (c) Evene http://www.evene.fr/celebre/biographie/jmg-le-clezio-763.php?video



AgrandirLe chargement peut prendre quelques secondes, merci de patienter après le lancement.

agoravox 14/10/2008 14:03

Ressources audiovisuelles sur le prix Nobel de littérature J.M.G. Le Clézio Agoravoxhttp://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45735




 "Les cultures sont toutes métisses, mélangées, y compris l’occidentale, faite de nombreux éléments venant d’Afrique, d’Asie. On ne peut pas faire barrage au métissage. Et la modernité est aussi bien japonaise, coréenne, chinoise qu’européenne ou américaine".  (Interview de Le Clézio par F. Dufay, L’Express, 2008) Le romancier français Jean-Marie Gustave Le Clézio vient d’obtenir prix Nobel de littérature 2008 pour l’ensemble de son œuvre. L’académie suédoise a défini Le Clézio comme "écrivain de la rupture, de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, l’explorateur d’une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante". Comme l’expliquent D. Viart et B. Vercier dans leur Littérature française au présent (Bordas, 2008), rien ne résume mieux « sa conception de l’écriture et de l’existence » que cette phrase de Révolutions (2003) : Etre à la fois ici et ailleurs, appartenir à plusieurs histoires. L’écrivain lui-même avait écrit dans une notice biographique (BibliObs.com) : Des livres, comme des rêves, des livres qu’on n’écrira jamais parce que la vie est trop brève, parce qu’il y a le soleil impérieux, les cris des enfants dans les rues, la vibration du désir, la fièvre des révoltes brisées. Robinson, Utopie, Le Léopard des neiges. Livres qu’on garde en soi, comme des fantômes, livres qui reviennent.
 Dans l’actualité, de nombreuses ressources textuelles, audio et vidéo sont disponibles sur internet. Ainsi, le site J.M.G. Le Clezio : Audio et Video de l’université de León nous présente une sélection de ressources audiovisuelles remarquables ainsi qu’un recueil des livres et des textes en ligne sur le prix Nobel 2008, comme le Colloque international sur Le Clézio à l’université de Valencia, des thèses ou des études (Désert, Le Chercheur d’or) disponibles sur le site Google Books.
 La blogosphère s’est fait l’écho des multiples références audiovisuelles sur Le Clézio. Ainsi le blog Langues FleCampus rassemble des documents écrits, audio et vidéo autour de l’homme et l’œuvre. Et d’autres blogs et podcast comme Podemus, un audioblog de Canal Blog ou un podcast de Podomatic présentent différents documents sonores et textuels sur cet auteur. En même temps, la presse écrite online élabore des dossiers avec des interviews, des émissions de radio et télévision, comme le dossier spécial Le Clézio de BibliObs. De son côté, France Culture vient de mettre en ligne le Dossier Le Clezio - Nobel de littérature avec des émissions historiques et actuelles.
 Les Archives pour tous de l’INA constituent le plus riche ensemble de vidéos sur Le Clézio : interviews avec B. Pivot, P. Dumayet ou D. Costelle, portrait de l’écrivain dans l’émission A la vitrine du libraire ; et actuellement des rendez-vous comme Une semaine avec Le Clézio - Nobel de littérature. A noter aussi le dossier sur le Nobel de littérature 2008 préparé par le site Arte TV.
 On peut trouver plusieurs textes des ouvrages de J.M.G. Le Clézio dans la rubrique Textes et études en ligne (Projet Flenet). Comme le signale A. Armel dans Le Clézio : le Nobel de la faim : "Dans cette joie partagée par tous les Français rencontrés depuis l’annonce de ce prix Nobel, il y a sans doute la fierté que la langue dans laquelle écrit J.M.G. Le Clézio, celle que nous pratiquons et travaillons au quotidien, soit toujours - cinquante et un ans après la reconnaissance accordée à Albert Camus - celle à travers laquelle passe une certaine forme d’espérance : au-delà de la crise, au-delà de la destruction subsiste le sentiment d’une « beauté possible », celle des éléments - l’air, le vent, le feu la terre et l’eau - et celle d’une humanité qui poursuit, debout, sa marche à travers l’immensité, malgré la faim, la soif, le froid de la nuit et la brûlure du soleil" :
 Il n’y avait pas de fin à la liberté, elle était vaste comme l’étendue de la terre, belle et cruelle comme la lumière, douce comme les yeux de l’eau. Chaque jour, à la première aube, les hommes libres retournaient vers leur demeure, vers le sud, là où personne d’autre ne savait vivre. (Désert, 1980)