Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Reseaux FLE Education Langues

Samuel Beckett Archives Sonores

19 Décembre 2010 , Rédigé par frul8 Publié dans #Bibliographies

 

LITTÉRATURE FRANCOPHONE AUDIOVISUELLE

 

SAMUEL BECKETT AUDIO VIDEO

 

Le centenaire de la naissance de Samuel Beckett est l’occasion pour nous de revenir sur une œuvre majeure, qui par ailleurs n’a nul besoin de commémorations pour exister, être jouée ou lue.

Samuel Beckett (1906 - 1989)

Samuel Beckett a écrit du théâtre, des romans, de la poésie, des films et… des pièces radiophoniques. Il a découvert la radio grâce à la BBC, qui très tôt, dès les années 1950, lui propose d’écrire. Ce sera Tous ceux qui tombent d’abord, puis Cendres et Cascando. Samuel Beckett a écrit pour la radio, pour le monde sonore, les voix, le silence. Il a aussi exploré l’objet radiophonique et écrit des pièces de théâtre qui convoquent parfois essentiellement la voix et le texte sur le plateau. C’est ce monde sonore de Beckett que nous avons voulu explorer dans ce cycle du mois de novembre, en proposant avec la collaboration de l’ « Atelier de création radiophonique » et les « Nuits de France Culture », la quasi-intégralité de l’œuvre radiophonique, mais aussi des fragments de pièces enregistrées à leur création et l’enregistrement en public de deux « pièces limites » dans lesquelles Beckett utilise la bande magnétique et l’écoute d’une manière tout à fait fascinante pour nous, gens de radio. A travers ce cycle, nous rendrons hommage également à deux artistes qui ont accompagné Samuel Beckett tout au long de sa vie théâtrale et radiophonique en France.

 

Samuel Beckett AudioVisuel - Echanges Campus

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Formation langues 20/01/2011 14:46



Merci pour votre blog.


Formation langues bordeaux



sorbonne 20/12/2010 11:52






 


/ revue : journal /


dernier numÉro : current issue


archives : the archive


articles par sujet : articles by topic


appels À contributions : calls for papers


consignes aux auteurs : submission guidelines



/ ÉvÉnements : events /


spectres de beckett : spectral beckett


cellule beckettienne


colloques à venir : upcoming conferences



/ ressources : resources /


L'esthetique de Beckett - Evelyne Grossman


liens : links



/ qui sommes-nous ? : about us


comitÉ Éditorial : editorial board


comitÉ scientifique : advisory board


partenariats : sponsors


contactez-nous : contact us








À l'orée de deux pensées


http://limitebeckett.paris-sorbonne.fr/home.html


« […] j’avais un faible pour les clôtures,
pour les clôtures de fil de fer, un grand faible ;
pas pour les murs, ni pour les palissades,
ni pour les haies opaques, non ;
mais pour tout ce qui limitait le mouvement,
sans pour autant limiter la vue, pour le fossé,
la fosse, le fenêtre à barreaux, le marécage,
le sable mouvant, la claire-voie, pour tous
j’avais de la tendress, à cette époque,
une grande tendresse. »
(Watt, p. 162-63)


Où se trouve la frontière entre deux langues?
Comment concevoir et traverser cette limite?

Né d’une exigence et d’un besoin de rapprochement entre deux pensées contiguës et pourtant relativement désunies, « Limit(e) Beckett » a pour objectif de décloisonner ces deux univers critiques –
anglophones et francophones.

Tout comme la limite est d’abord un chemin de traverse (du latin limes), soit un lieu de passage, il s’agit ici d’ouvrir un espace de dialogue, susceptible d’interroger et d’explorer les
territoires beckettiens à la fois linguistiques et culturels, mais aussi de conjuguer différentes approches critiques et de mettre en relation des chercheurs – anglophones et francophones, jeunes
et confirmés – en offrant une visibilité à leurs écrits critiques, par le biais de publications semestrielles en ligne.

A notre tour, dans le sillage de Beckett lui-même, nous nous efforcerons de nous placer au seuil de deux espaces de pensées, afin de travailler la limit(e) et de porter, tant sur l’œuvre que sur
la critique beckettienne, un regard oblique, source féconde de lectures nouvelles.



ububec 20/12/2010 11:48









Samuel Beckett (1906-1989)
http://ubu.clc.wvu.edu/sound/beckett.html

Full Albums

Krapp's Last Tape

Performed by Donald Davis, Directed by Alan Schenider, Originally produced by THEATER 1960 and Harry Joe Brown, Jr. at the Provincetown Playhouse From the LP "Krapp's Last Tape" (Spoken Arts, ST
788)


Cascando & Words and Music

Performed by Theater for Your Mother, 1979


... The Whole Thing's Coming Out of the
Dark

Performed by Raymond Federman, Barry McGovern and Natasha Parry. Music by Uwe Dierksen


France Culture Archival
Broadcasts


Various Tracks

"How It Is", page 114 read by Patrick Magee

Duration: 5:05 One-sided 7" single released by J&B Recordings (possibly 1972)

Patrick Magee (1922-1982) recorded several Beckett plays for the BBC in 1957, but this excerpt isn’t included in the 4-CD set of the complete series. I guess this was rather recorded at the time
of the Krapp's Last Tape BBC sessions, 1972, a play Beckett wrote specifically for him and his voice. This single was possibly a gift from Beckett's publisher John Calder to his readers.
During a public reading from "How It Is", possibly during radio show, Magee transforms the chosen page into a study in panting, a race against his own breath. -- Continuo

Presented in collaboration with Continuo


Text for Nothing #8 (1958)


From Aspen no. 5+6 Read by Jack MacGowan
12 mins. 45 secs.


Solo (French Version)

Performed by David Warrilow


A Piece of Monologue (English Version)

Performed by David Warrilow


Askglöd (Embers - Swedish version) (1998)
Askglöd av Samuel Beckett.

Övers: Magnus Hedlund.

Med: Sven Lindberg, Marika Lindström, Rolf Skoglund, Maria Bonnevier.

Regi: Karl Dunér.

Radioteatern hyllar hundraårsjubilaren Beckett (född långfredagen 1906) med Askglöd (Embers), skriven för radio och uruppförd 1959. Den gamle Henry går längs havet och uppslöks av minnen. Han
pratar och babblar i sin ensamhet och får sällskap av sina närmastes röster som påminner honom om hans livs tillkortakommanden. ”Ett fiasko, det är vad du är, ett fiasko!”


Cette Fois, Introduction (9'44")


Cette Fois, Presentation (51'54")


En direct et en public du studio 106 à la Maiosn de Radio France

Le 8 juin 1947 Beckett imagine à Paris une pièce en anglais qu'il appelle Cette fois dont il dira plus tard que c'est le "frère de Pas moi". Il revient à son idée de tête se détachant sur
l'obscurité (la tête entière, pas simplement la bouche), celle d'un Vieillard (assis) dans le noir. De face, un peu décentré. Lumière faible sur le seul visage. Cheveux blancs longs, très blancs,
dressés droit". En marge, cette question : 'Tète sur un oreiller blanc ?"

Ici encore cette image lui aura probablement été inspirée par l'œuvre d'un artiste. II s'agit peut-être de William Blake et de ses gravures de Job ou de Dieu le Père. L'image de Man Ray Femme aux
longs cheveux (une photographie de 1929 aujourd'hui au Muséum of Modem Art de New York) présage en quelque sorte l'effet qu'obtient Beckett en étalant la longue chevelure de son personnage en
éventail au-dessus de la tête.


 


RELATED RESOURCES:

Samuel Beckett in UbuWeb Film
Samuel Beckett in the Minimalism issue of Aspen Magazine
Samuel Beckett in the UbuWeb Anthology of Conceptual Writing
Alan Schneider -- "On Directing Samuel Beckett's Film" in UbuWeb
Papers



stukujdbo 19/12/2010 18:01



DAILYMOTION - Stilitano


Représentation complète en vidéo de "En Attendant Godot"


 


 



 

estás viendo


07:21



En attendant Godot
(extrait 01)





| Por stilitano



 


------------------------


Samuel Beckett Interviewe Samuel Beckett


http://www.haplessdilettante.com/site/toc.html



par Samuel Beckett

Introduction

A la suggestion des lecteurs loyaux, je me suis plongé abruptement dans la tâche ardue de détraquer et rencontrer le plus difficile, le plus timide et le plus réticent des
maîtres de la littérature moderne. La perspective de parler en personne avec cet irlandais canonique dramaturge, poète, contribuable français, journaliste
biographique, collectionneur de timbres et propriétaire d'une chienne (colley berger) m'a simultanément rempli de terreur et d'appréhension. J'ai temporisé pendant
quelque semaines avant d'essayer d'obtenir un rendez-vous. Enfin je me résolus à en finir et, après au moins mille coup de téléphone (pour quelque raison, la ligne
était toujours occupé) au modeste mais bel appartement de Beckett au 38 boulevard Saint-Jacques, une personne charmant qui a prétendu être 'L'assistant
personnel de M. Beckett ainsi que son ami invisible' a répondu au téléphone et a parlé avec moi. Nous sommes tombés d'accord sur le fait que je pourrais
entièrement mener l'interview et que je pouvais rester aussi longtemps que je le voulais, à condition que je vienne immédiatement, que j'apporte mes propres
cigarettes et les fume frugalement . "Ah, que vous avez raison!", me suis-je dit (officieusement) comme je raccrochais le téléphone, me souvent des conséquences
désastreuses d'avoir copieusement fumé le cigare pendant l'interview de Marcel Proust en 1922, alors que je n'étais encore qu'un adolescent !

A l'insistance de l'ami de M. Beckett, le rendez-vous convenu était à un café proche dont la terrasse restait ouverte tout hiver.  Après un rapide passage au kiosque
pour acheter un paquet frais de Corps Diplomatique, je me rendis au café, m'assis et commandais deux tasses de café afin de me préparer à l'arrivée de Beckett et
aussi pour me donner du courage. Durant tout ce temps, j'eus à tolérer les regards bizarres du patron. Beckett est arrivé à peine plus tard que prévu, s'est assis et a
fini son café. Nous avons quitté le bar et j'ai suivi l'auteur taciturne. Nous sommes passés devant l'Hotel PLM, avons descendu le boulevard puis monté des escaliers
étrangement familiers. J'espérais que ma pétulance naturelle n'accablerait pas ce prophète orphique de la mélancolie comique et du désespoir burlesque, ne me
laissant remplir mon carnet qu'avec les ellipses pointillées de ses silences, des rires et des pleurs inaudibles. Je n'avais pas à m'inquiéter ! Je pensais qu'il ne se tairait
jamais, et je n'ai pas souvenir d'un sujet à ce point consentant. Des contraintes sur la taille de cette page limiteront cette publication à quelques fragments seulement
de notre délicieux badinage.


I
Briser la glace
Beckett:     Parlons ici.
Beckett:     S'il vous plaît, Dieu, non.
Beckett:     On fume.
Beckett:     Pas maintenant, non.
Beckett:     Corps Diplomatiques.
Beckett:     Non, mais oui.
Beckett:     Je suis allé au kiosque pour ...
Beckett:     Arrêt! ... Je vous conjure!
On a pris un café.
Beckett:     Avant l'interview ...
Beckett:     L'interview? Non, ne peut être personne interviewé. Gérard, Franz, toutes ces marionnettes m'ont fait perdre mon temps alors que j'aurais dû parler qu'à
moi seul. Mais je vais être interviewé enfin en dépit de tout.


II
Papa
      
Beckett:     C'était Papa!
Beckett:     Papa!
Beckett:     C'était toi!
Beckett:     Toi! En Irlande, à Dublin,
à Renvyle.
Beckett:     Comme c'est loin, tout ça, si loin!
Beckett:     Je ne m'en souviens pas! Toi?
Beckett:     Maman? Papa? A New York,
au Marché de Poisson de Fulton.
Beckett:     Papa! 1964. Il a fait le singe,
Papa. On a filmé.
Beckett:    

III
Les dernières chimères de Krapp dans la nuit sombre de son âme 
Beckett:   Viens d'écouter à ce pauvre petit crétin pour qui je me prenais il y a trente ans, difficile de croire que j'aie jamais été con à ce point-là. Ça au moins c'est
fini, Dieu merci.
Beckett:   Les yeux qu'elle avait!
Beckett:   Tout était là, toute cette vieille charogne de planète, toute la lumière et l'obscurité et la famine et la bombance des ... des siècles! Oui! Laisser filer ça!
Jésus! Ç'aurait pu le distraire de ses chères études! Jesus!
Beckett:   Les yeux qu'elle avait!
Beckett:   Enfin, peut-être qu'il avait raison. Pah! Rien à dire, pas couic. Qu'est-ce c'est aujourd'hui une année? Merde remâchée et bouchon au cul. Dégusté le mot
bobine. Bobine! L'instant le plus heureux des derniers cinq cent mille. Dix-sept exemplaires de vendus, dont onze au prix du gros à des bibliothèques municipales
d'au-delà des mers. En passe d'être quelqu'un. Une livre six shillings et quelque pence, huit probablement.
Beckett:   Les yeux qu'elle avait!
Beckett:   Me suis traîné dehors une fois ou deux, avant que l'été se glace. Resté assis à grelotter dans le parc, noyé dans rêves et brûlant d'en finir. Personne.
Dernières chimères. A refouler!
Beckett:   Les yeux qu'elle avait!
Beckett:   Me suis crevé les yeux à lire Effie encore, une page par jour, avec des larmes encore. Effie. Aurais pu être heureux avec elle là-haut sur le Baltique, et les
pins, et les dunes. Non? Et elle? Pah!
Beckett:   Les yeux qu'elle avait!
 


IV
Nous emménagerons ensemble
Nous danserons

Beckett:   Tu te rappelles 1953?
Beckett:   Danseras-tu avec moi?
Beckett:   Comme nous avons dansé auparavant?
Beckett:   Tournoiera-tu avec moi?
Beckett:   Les feuilles sur la sol de la forêt!
Beckett:   Un amour incendiaire!
Beckett:   Mais refroidi par Décembre.
Beckett:   Reviens, nous brûlerons à jamais!
Beckett:   Ce qui reste? Des roses fanées!
Beckett:   Rêves poussiéreux, les os de qui nous étions.
Beckett:   Comme la neige, où allais-tu?
Beckett:   J'ai pensé être parti à jamais!

------------------------


 






educnet 19/12/2010 17:38



 













Lucky
monologue- En attendant Godot - Samuel ...
2 min - 4 juin 2008
Importé par Paospykniffe
youtube.com





Sitographie En attendant Godot  de Samuel Beckett


http://www.educnet.education.fr/theatre/pratiques/texteetrepresentation/sitogodot


 


Oeuvre fréquemment choisie en classe de première, dans le cadre de l'objet d'études "texte et
représentation", En attendant Godot  de Samuel Beckett est bien "présent" sur la "toile".


Conséquence : on y trouve de tout; de la paille certes mais, assez souvent, du grain.


C'est ce "grain" que nous avons voulu, modestement mais patiemment, rassembler et trier...


 


I le texte en anglais



http://www.samuel-beckett.net/Waiting_for_Godot_Part1.html
http://samuel-beckett.net/Waiting_for_Godot_Part2.html


II biographie



http://www.unice.fr/AGREGATION/itineraire.html
http://www.samuel-beckett.net/ecrivain.html
http://www.humanite.fr/1991-02-25_Articles_-BECKETT-est-mort



Beckett et son éditeur
http://minuit.nuxit.net/f/index.php?sp=livAut&auteur_id=1377



dossier Pompidou Beckett


http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/Ens-beckett/ENS-beckett.html
http://www.culturesfrance.com/adpf-publi/folio/textes/beckett.pdf


série d'entretiens avec Beckett
http://www.haplessdilettante.com/toc2.html?interviews.html~top.body



lettre de Beckett à Michel Polac
http://www.leseditionsdeminuit.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=1502
texte hommage de Roger Dadoun : beckett: quête à deux becs
http://rogerdadoun.net/?p=3


 


III Bibliographies 



http://www.culturesfrance.com/adpf-publi/folio/beckett/14.pdf
Sur "En attendant Godot" de Samuel Beckett...
http://bucensier.univ-paris3.fr/Bibliogr/beckett/godot.htm
http://bucensier.univ-paris3.fr/Bibliogr/V_becket.htm
http://www.scd.univ-paris3.fr/Bibliogr/V_becket.htm


 


IV Sites généralistes consacrés à Samuel Beckett


 


The Samuel Beckett On-Line ressources and Links Pages (le titre l'indique : c'est une sorte de portail
en angalis consacré à beckett; la plupart des liens
renvoient &agrav